Actualités de l'institut d'anthropologie clinique

Evaluer-et-intervenir-en-protection-de-lenfant
#

Serge Escots - 2 août 2021

Protection de l’enfant : nouveau cadre de référence HAS

À celles et ceux qui connaissent le champ de la protection de l’enfant, il n’aura pas échappé qu’un nouvel impératif technique s’impose désormais en matière d’évaluation :

–  dans le cadre des informations préoccupantes en premier lieux,

– mais aussi pour l’ensemble des mesures en milieu ouvert ou d’accueil,

– et même plus largement dans les secteurs de droits communs, de la petite enfance, du sanitaire ou du médico-social.

De quoi s’agit-il ? D’un cadre national de références opposable aux départements principaux maîtres d’oeuvre de la protection de l’enfant depuis la loi de 2007. Ce référentiel conçu par la Haute Autorité de Santé (HAS) et non par l’Observatoire National de la Protection de l’Enfance (ONPE) ou par des instances issues de l’Observatoire Départemental de l’Action Sociale (ODAS) est désormais le cadre unique à l’intérieur duquel doivent s’inscrire les pratiques.

Après plusieurs rapports accablants sur le secteur (IGAS, Sénat, Cours des Comptes) et de nombreuses controverses sur les résultats de cette mission qui interrogent acteurs, observateurs scientifiques, usagers et citoyens, une réponse centralisatrice était prévisible. Avec un référentiel national d’évaluation des situations, c’est donc par la dimension technique que l’État a choisi de recentraliser cette mission n’ayant probablement pas d’autres moyens à mettre en oeuvre.

Fournir un cadre de référence nationale pour tous les acteurs est sans nul doute une bonne idée, toutefois il est surprenant que ce soit à l’HAS que l’État ait confié cette tâche. L’étonnement ne vient pas de la compétence de cette institution dont les méthodes et les travaux sont de grandes qualités, mais de l’interrogation que suscite le fait que les institutions ayant des qualités et une expertise déjà ancienne dans le domaine aient été écartées. Ce d’autant que nous sommes cinq ans après la loi de 2016 et la démarche de consensus sur les besoins fondamentaux et spécifiques qui n’ont certainement pas encore été intégrés partout sur le terrain.

Même si le texte évoque ici ou là les besoins de l’enfant, ce nouveau référentiel ne semble pas, à proprement parler, fondé sur la démarche de consensus qui suivi la loi de 2016 et les avait mis à l’orde du jour.

À la lecture, ce référentiel produit impression et interrogation : l’impression concerne l’esprit de synthèse des recommandations et la visée d’exhaustivité des situations ; l’interrogation porte sur le risque d’usage qui pourrait en être fait. Expliquons-nous : il ne faudrait pas que par sa forme et sa méthode, par la rigueur qui s’en dégage, ce référentiel ne devienne une arme de destruction massive des relations entre professionnel·le·s et familles ; relations déjà difficiles dans de nombreuses situations. En effet, si les nombreuses précautions rappelées avec insistance tout au long du texte sont négligées au profit de la dimension « outil grille d’évaluation » bien plus rassurante, elles pourraient donner l’illusion technique d’un savoir faire à des professionnels de l’ASE aujourd’hui souvent désemparés (ODAS).

Fidèle à sa démarche et sa philosophie l’IAC travaille d’arrache-pied à l’intégration de ce cadre de référence à l’intérieur de la démarche globale d’évaluation et d’intervention en protection de l’enfant que nous avons développée. Il s’agit pour nous de continuer à doter les professionnels de véritables outils pour construire des accompagnements fondés sur la loi de 2016 et la recherche de coopération avec les familles.

Notre cycle de formation Évaluer et intervenir en protection de l’enfant sera prêt pour ce nouveau défi professionnel : intégrer le référentiel HAS dans une démarche épistémologique, éthique et pratique, fidèle aux recommandations de bonnes pratiques en protection de l’enfant et aux connaissances cliniques, savoirs-faire et postures professionnelles que nous avons construites au fil de ces années. Ce sont nos devoirs de vacances pour proposer dès la rentrée une offre de formation enrichie par ce nouvel impératif national.

Au plaisir de vous y retrouver !

Evaluer-et-intervenir-en-protection-de-lenfant
#

iac - 2 août 2021

Évaluer et intervenir en protection de l’enfant

Cette formation propose un cadre méthodologique pour évaluer et intervenir en protection de l’enfant, afin de faire évoluer les savoirs, compétences et pratiques professionnelles en adéquation avec la réforme de 2016. Il s’agira de fournir aux stagiaires un « kit d’intervention » directement opérationnel, permettant aux professionnel·le·s d’évaluer la pourvoyance des besoins de l’enfant dans le contexte spécifique qui est le sien et dans une dimension écosystémique.

Elle compte 18 journées réparties en 5 modules. Elle articule un ensemble d’éléments cliniques indispensables sur le plan relationnel et rédactionnel à ce type d’intervention.

#

iac - 30 juin 2021

Introduction aux thérapies familiales

Session 2021 : du 06 au 08 septembre ; Session 2022 : du 05 au 07 septembre

Accessible en classe virtuelle (nous consulter).

Formateur : Serge Escots

Accéder aux programme et modalités pour nous contacter.

Qu’est-ce que la thérapie familiale ? En quoi ce dispositif se différentie-t-il d’autres psychothérapies ou de la médiation familiale et du conseil conjugal ? Quelles sont ses indications, ses limites ? À quoi ressemble une thérapie, une consultation ? Existe-t-il différents modèles, des techniques et des méthodes spécifiques ? Quels sont ses domaines d’application ? Qui sont les thérapeutes familiaux, comment se forment-ils et quels rôles et fonctions ont-ils dans le processus thérapeutique ?

formation supervision clinique des pratiques auprès des couples et des familles
#

iac - 28 juin 2021

Supervision clinique des pratiques auprès des couples et des familles

Inscriptions 2022 ouvertes sur 3 cycles de 6 sessions collectives  avec Serge Escots.

Le nombre de places est limité à 5. Pour vous y inscrire :

Supervision clinique des pratiques auprès des couples et des familles

lundi matin : 24/01/22 09:30 → 05/12/22 12:30

lundi après-midi : 24/01/22 13:30 → 05/12/22 16:30

samedi matin : 29/01/22 09:30 → 26/11/22 12:30

visuel de l'article annonçant la thèse serge escots
#

iac - 28 mai 2021

Thèse de Serge Escots : Anthropologie sémiotique des usages de psychotropes : pour une formalisation du sens de leurs usages

Vous a-t-elle échappé ? La thèse de Serge Escots est disponible en ligne sur These.fr :

Anthropologie sémiotique des usages de psychotropes : pour une formalisation du sens de leurs usages

Résumé

Cette thèse vise à clarifier ce que les sociétés contemporaines désignent par « usage de drogue » et les types d’objets, d’expériences et de pratiques sociales référés à ces usages. L’anthropologie ne fournit pas de définition opératoire et ni la sociologie de la déviance qui circonscris l’usage de drogue aux cadres normatifs (Ogien A., 1995 et 2000 ; Becker H., 2001), ni les définitions médico-pharmacologiques qui classent les psychotropes en fonction de leurs propriétés, ne suffisent à rendre compte de l’expérience à la fois individuelle et collective de « l’usage de drogue ». Si nous disposons avec la notion de « fuitage pharmaceutique » (Lovell, 2008) d’un concept pour décrire le processus qui conduit d’un médicament à l’usage de drogue, nous ne disposons pas de cadre épistémologique pour expliquer pourquoi et comment ? Il nous manque le point de vue intérieur de ceux par qui s’opère cette reconfiguration et le contexte anthropologique dans lequel celle-ci s’inscrit. En l’absence d’une compréhension des processus sémiotiques qui tiennent ensemble, les dynamiques neuropharmacologiques, l’expérience singulière du consommateur et l’inscription sociale de l’usage, il est difficile d’en comprendre le sens. L’anthropologie sémiotique (Lassègue, Rosenthal, Visetti, 2009), nous permet de comprendre comment la reconfiguration de l’usage d’un antalgique en drogue apparaît comme forme symbolique au XIXe siècle par le geste littéraire de Thomas De Quincey (Vigarello, 1991). Des outils d’analyse sémiotique, nous permettent de mettre en évidence, dans le cas du Subutex®, les liens entre contexte socio-historique, fabrique de la norme et invention d’une nouvelle drogue. Ils nous permettent d’analyser l’histoire des transformations des formes sémiotiques d’usages de drogue du XVIIIe siècle à nos jours. Dès lors, il est légitime de s’interroger si la transformation de l’usage thérapeutique en usage de drogue est la seule transformation symbolique possible dans le champ sémiotique des usages de psychotropes ? À partir de ce cadre épistémologique appliqué à différents matériaux, nous montrerons que le rapport d’Homo sapiens aux psychotropes s’organise à partir d’opérateurs de diversification sémiotique se déployant dans des activités chamaniques, religieuses, sociales, médicales, scientifiques, technologiques, artistiques, économiques, politiques, médiatiques, etc. Ce point étant acquis, nous proposerons de formaliser le rapport d’Homo sapiens aux psychotropes selon six motifs existentiels d’usages : Proesthésique, Épiphanique, Curatif, Mélioratif et anti-Mélioratif, Affiliatif. Ce système sémiotique dynamique nous fournit les bases pour construire le socle d’une anthropologie sémiotique des psychotropes.

Lire le pré rapport de Jean-Michel COSTES : lien téléchargement pdf

Une nouvelle étape de l’anthropologie clinique est franchie ! Nous y reviendrons.

Bonne lecture et à  bientôt.

#

iac - 18 mai 2021

Nouvelle offre clinique et de formation, spécifique aux situations d’exil

Il y a 12 ans, nous organisions une première conférence « Souffrance psycho-sociale et migration : penser l’accompagnement ». L’IAC se réjouit aujourd’hui de proposer une offre clinique et de formation spécifique pour des personnes et des familles en situation d’exil et pour les professionnel·le·s qui les accompagnent.

photo Catherine Ducommun Nagy
#

iac - 10 avril 2021

Se former avec Catherine Ducommun-Nagy

C’est un grand privilège que nous fait Catherine Ducommun-Nagy , infatigable globe-trotter, de faire de régulières escales à l’iac lors de ses tournées européennes et de vous proposer de profiter de son immense expérience en thérapie contextuelle et de ses rencontres avec un grand nombre des pionniers de la thérapie familiale. Alors soyez au rendez-vous :

-> 2022-2023, formation longue Thérapie et intervention contextuelles

pour vous permettre d’intégrer les apports de la thérapie contextuelle dans l’exercice professionnel, qu’il s’agisse d’une pratique clinique, ou d’un travail dans le domaine de l’intervention sociale, médico-sociale, éducative, ou d’autres cadres. Programme et modalités d’inscription ici

-> mai 2021 et novembre 2022, formation brève Construire son génogramme selon les cinq dimensions de la réalité relationnelle

où il est proposé de vous approprier l’outil génogramme dans la perspective de la thérapie contextuelle et d’explorer les cinq dimensions de la réalité relationnelle à partir de votre propre génogramme. Programme et modalités d’inscription ici

Vous retrouvez aussi Catherine Ducommun-Nagy au cours de ces programmes :

-> 2022-2023, formation thérapie familiale – Cycle 1 Intervention systémique et contextuelle. Programme et modalités d’inscription ici

-> 2024-2025, formation thérapie familiale – Cycle 2 Approfondissement en thérapie de couple et de famille. Programme et modalités d’inscription ici

#

iac - 10 avril 2021

Formation longue — Thérapie familiale — Cycle 1 Intervention systémique et contextuelle

Inscriptions ouvertes pour la session 2022-2023.

Socle de la formation des thérapeutes de famille, ces 2 premières années permettent d’acquérir les bases de l’Intervention systémique et contextuelle, par l’étude des principaux concepts, modèles et par l’entrainement aux techniques et outils utilisés en thérapie familiale systémique et contextuelle.

La validation du cycle fait l’objet d’un travail écrit centré sur l’intégration des apports théoriques et des pratiques systémiques et contextuelles à l’exercice professionnel.

Interviennent dans ce cycle : Serge EscotsWilfrid MagnierCatherine Ducommun-NagyJean Claude Maes, Jonas Roisin

Programme et modalités d’inscription ici

#

iac - 10 avril 2021

Dispositif de médiation famille / professionnel·le·s autour des besoins de l’enfant

Public visé : professionnel·le·s de l’accueil de l’accompagnement ou du soin oeuvrant auprès de personnes en situation d’exil.

Modalités : Sur une même journée, 2 x 2 heures
– Séance 1 sans la famille, regroupe les différents professionnels afin que chacun se présente et présente son approche de la situation.
– Séance 2 avec la famille accueillie dans ce groupe de professionnels. Au terme de ce 2e temps, il est convenu de la clôture ou de la suite donner.

Intervenant : Jonas Roisin

Issu de la clinique de l’exil, le dispositif de médiation famille / professionnels autour des besoins de l’enfant est une proposition de soins psychologiques construite sur l’accueil et l’attention portée aux liens tissés entre les acteurs de l’éducation et du soin qui rencontrent régulièrement un enfant.

Il s’agit d’accueillir une problématique repérée par un ou plusieurs adultes impliqués dans la parentalité ou l’accompagnement et les prises en charge de l’enfant.
L’accueil est destiné à la famille de cet enfant et aux différents professionnels qui contribuent à sa protection et son bon développement. L’enfant concerné peut, avec l’accord de ses parents, participer aux rencontres. De même, la présence d’une personne formée aux techniques d’interprétariat dans le domaine médico-social doit pouvoir être engagée si les participants la demandent.

Ce dispositif est pensé pour faciliter la communication entre enfant, famille et professionnels, mais également pour créer un espace de recherche de solutions originales au blocage repéré par les adultes. À cette fin, le professionnel demandeur est invité à exposer sa demande auprès des acteurs du dispositif en acceptant de se prêter au questionnement, régulé par le psychologue – animateur.

Présentation et modalités de contact ici

formation thérapie familiale -cycle de perfectionnement 4ième année
#

iac - 10 avril 2021

Formation Thérapie Familiale – Cycle de perfectionnement – 4e année

Inscriptions ouvertes pour les sessions de 2022 et 2023 !

Cette 4eme année de thérapie familiale proposée par Serge Escots s’adresse à des professionnel·le·s souhaitant compléter, consolider ou approfondir leur formation initiale en thérapie familiale, notamment celles et ceux qui souhaitent valider une 4ème année auprès de l’EFTA. Elle s’adresse aussi à des praticien·ne·s qui souhaitent trouver un espace-temps de réflexion théorique, d’interrogation de leur pratique clinique, et de développement personnel.

Vous pourrez (sous réserve) bénéficier durant cette année de formation des enseignements d’autres intervenant·e·s : Jean-Claude Maes ; Wilfrid Magnier ; Jonas Roisin et Catherine Ducommun-Nagy

Programme et modalités d’inscription

#

iac - 27 mars 2021

Accueillir et accompagner les enfants et adolescents en établissement sociaux ou médico-sociaux dans un contexte de mutation anthropologique

Cette formation se déploie sur 12 journées (84 heures). Elle est particulièrement adaptée aux fonds mutualisés de formation et s’adresse aux établissements sociaux et médico-sociaux en quête de construction de culture institutionnelle et interinstitutionnelle.

Elle cible les mutations anthropologiques contemporaines et leurs répercutions en termes d’évolutions familiales, d’économie psychique, et de postures professionnelles.

Ses objectifs :

– Construire une culture institutionnelle ou inter-institutionnelle.
– Comprendre les enjeux anthropologiques qui transforment les formes du lien à soi et à l’autre.
– Identifier les processus relationnels en jeu dans les situations institutionnelles, éducatives, sociales et de soin.
– Modifier les croyances et les représentations concernant les mécanismes psychopathologiques « normaux » et « morbides ».
– S’approprier des connaissances théoriques et techniques pour intervenir différemment auprès des enfants, des adolescents et des familles.
– Impulser une réflexion sur le fonctionnement institutionnel et les postures relationnelles.
– Se sensibiliser à des médiations et des dispositifs d’accompagnement qui mobilisent la réflexivité, l’empathie et l’éthique relationnelle.

Elle fait appel à cinq formateurs plus que confirmés dans leur domaine :

Serge EscotsJean Paul Gaillard, Jean Marie Brossard, Cyril Chouchane et Jonas Roisin.

Programme et modalités de contact ici

 

formation accueil familial
#

iac - 1 mars 2021

L’accueil familial des enfants : s’y repérer aujourd’hui

NOUVEAU : Les inscriptions sont ouvertes pour cette formation d’une journée proposée en visioconférence avec Serge Escots.

Le 28 mai 2021, de 9h00 à 17h00.

Elle s’adresse à tout·e professionnel·le concerné·e par l’accueil familial social, thérapeutique ou spécialisé.

Elle a pour objectifs de permettre de

– Comprendre les processus psycho-relationnels à l’œuvre en accueil familial.
– Situer la place, le rôle et les fonctions de chacun.
– S’approprier les principes pour fonctionner en équipe interdisciplinaire.

Programme et modalités d’inscription

 

formation l'écoute et l'accompagnement des personnes
#

iac - 23 février 2021

L’écoute et l’accompagnement des personnes

L’écoute et l’accompagnement des personnes — 6 jours

avec Alain Béaur ou Cyril Chouchane

Cette formation à l’approche centrée sur la personne répond à l’attente de qui veut acquérir ou approfondir ses techniques et postures professionnelles en situation de relation d’aide et/ou d’accompagnement.

Livre l'intervention auprès des familles
#

iac - 19 novembre 2020

Publication : L’intervention auprès des familles — Réussir le défi de la coconstruction

Thierry Darnaud et Serge Escots ont réuni dans L’intervention auprès des familles les textes pour la plupart issus du Congrès EFTA CIM – IAC de juin 2018 : Pratiques actuelles avec les familles.

S’appuyant sur des expériences cliniques pertinentes, cet ouvrage propose aux professionnels du champ médicopsychosocial des pistes qui leur permettront de développer un travail de coconstruction avec les familles.
Vous retrouvez ci-dessous le sommaire et vous pouvez aussi visionner les vidéos du Congrès
Bonne lecture !

#

iac - 29 avril 2021

Les Nouvelles Figures du psychologue clinicien

Nouvelle publication de Wilfrid Magnier

Les Nouvelles Figures du psychologue clinicien aux éditions Borromées

Portrait Laurent Puech
#

iac - 12 avril 2021

À propos du délaissement parental, par Pierre Verdier

Avant propos de Laurent Puech :

 Pierre Verdier est avocat au barreau de Paris et engagé depuis des décennies sur la question des droits de l’enfant. Il est notamment l’auteur de L’enfant en miettes (Ed Dunod, 2020) et, avec Christophe Daadouch de De la protection de l’enfance à la protection de l’enfant (Ed Berger Levrault 2018). Il a accepté que soit publié sur protections-critiques.org le texte intégral de sa tribune Le délaissement parental : un échec de la protection de l’enfance, parue en version réduite dans ASH n°3195 du 15 février 2021 (pages 34-5). Je partage nombre de ses analyses, notamment celle qui doit interroger l’ensemble du secteur professionnel : la substitution de la logique de “protection” à celle d’aide, la première n’étant qu’une sous-partie de la seconde. Merci à Pierre VERDIER de nous pousser à questionner sans cesse les pratiques professionnelles du travail socio-éducatif.

Lire le texte intégral de Pierre Verdier ici

Visuel site secretpro.fr
#

iac - 10 mars 2021

Secret professionnel

Publication sur le blog collectif de Christophe DAADOUCH –  Laurent PUECH – Antoine GUILLET – Véronique LOGEAIS d’un articlle intitulé :

Sanction d’une pédopsychiatre pour violation de secret médical : notre analyse

À lire ici

Bonne lecture !

Portrait Mony Elkaim
#

iac - 24 novembre 2020

Mony Elkaïm s’en est allé. Hommage.

En 2014, pour l’émission Hors Champ sur France Culture,

Laure Adler s’entretient avec le neuropsychiatre Mony Elkaïm :

Si Mony Elkaïm a voulu faire ce métier, c’est parce qu’il trouvait “dommage” le fait de gâcher une vie “trop courte” , avec des soucis mentaux sans être aidé… Une conviction qui se forge à partir de son enfance marocaine, dans une ambiance “de chaleur et de fêtes” . Fer de lance de l’anti-psychiatrie, Mony Elkaïm nous enseigne que “nous sommes le lieu de notre tourment, mais nous en sommes rarement la cause” . Les soucis psychologiques sont “un continuum” , soumis à l’influence du la neuropsychiatrie, parfois de la génétique, du passé, de l’enfance, de l’environnement social, économique… Le couple, la famille, y participent également, de manière plus ou moins positive. Une approche transversale qui l’a amené à importer en France “les thérapies familiales” et qui s’illustre dans le concept de “résonance”. Pour autant, nous ne sommes pas irresponsables. Pour Mony Elkaïm, “nous pouvons agir sur ce qui nous agit” . L’autre , dans la vision d’Elkaïm, est essentiel, tout comme l’idée qu’il est est vital de “s’ouvrir” à lui. Car la plupart du temps, nous nous contentons de le faire correspondre à notre vision de lui et de nous même, souvent inconsciente. Dans la thérapie “ce qui est important, c’est chaque cas singulier”…

documentaire le temps qui faudra - florence Mary
#

iac - 15 octobre 2020

Film documentaire : “Le temps qu’il faudra” par Florence Mary

Florence Mary filme le réel avec tact et délicatesse. Nous avions beaucoup aimé  “Les carpes remontent les fleuves avec courage et persévérance”, le journal intime d’un couple de femmes françaises confrontées à leur désir d’enfant.

Nouveau coup de coeur pour “Le temps qu’il faudra”  qui relate une utopie réalisée :

“Il y a plus de 10 ans à Nantes, des citoyens indignés ont eu l’idée d’acheter des appartements pour loger et réinsérer des personnes sans-abri. Reproposer une « commune humanité » pour tous, partager et vivre dignement, ensemble.

Plutôt que donner une petite pièce de temps en temps, pourquoi ne pas mutualiser cet argent et faire des emprunts bancaires ? Au sein de leur association Toit à moi, le logement proposé est un tremplin pour retrouver une vie plus digne. Ce parcours se fait au rythme de chacun : le temps qu’il faudra…

Logo cairn
#

iac - 26 août 2020

Contribution à la question du temps chez les sujets dits états limites

Un article de Wilfrid Magnier est paru dans Cliniques Méditerranéennes 2020/2 (n°102) pages 257 à 270. On le trouve ici.

leopold szondi
#

iac - 6 juillet 2020

Un été à la (re)découverte de Léopold Szondi ?

Partir flâner aux côtés de Szondi…

Il est au coeur de l’anthropopsychiatrie de Jacques Schotte pilier de l’anthropologie clinique.

Un tout nouveau site dédié à l’oeuvre szondienne est récemment mis en ligne par le docteur Laurence Fanjoux Cohen à Perpignan.

Suivez le guide : szondi.fr

#

iac - 10 février 2020

Homoparentalités – La famille en questions ?

L’homoparentalité : révolution inédite en Occident ou poursuite d’une longue histoire ?

Écrit par deux anthropologues : Jérôme Courduriès – Flávio Luiz Tarnovski, ce livre nourri de témoignages et d’un ensemble d’études solides, fait le point sur les transformations qui touchent la famille moderne : une réflexion comparative, inédite et originale, sur les notions de filiation et de parentalité.

congrès EFTA CIM Pratiques actuelles avec les familles
#

iac - 17 décembre 2019

Soigner par la démocratie, Essai de thérapie systémique en individuel, de Thomas Will

Lors de sa présentation au Congrès EFTA CIM• IAC que nous avions organisé en 2018, Thomas WILL avait annoncé la publication de son livre et promis de diffuser l’information en temps voulu.

C’est chose faite !

Logo cairn
#

iac - 30 novembre 2019

Comment sculpter l’espace thérapeutique dans l’intimité de la maison

Un article de Wilfrid Magnier est paru dans la Revue Thérapie Familiale : Comment sculpter l’espace thérapeutique dans l’intimité de la maison