Actualités de l'institut d'anthropologie clinique

#

Lola Devolder - 18 novembre 2015

Pour faire face au jargon professionnel : inventons nos mots !

Les formations aux écrits professionnels sont l’occasion pour les professionnels et les équipes de penser leur langue, leur vocabulaire technique, les mots familiers qui font leur quotidien de travail et les inscrivent dans un champ : projet, personnalisation, accompagnement, participation, aller vers, clinique, éthique… pour ne citer que les plus à la mode ces temps-ci dans le secteur social et médico-social.

Les professionnels le savent bien : à employer ces mots à tout bout de champ et en tout contexte — parce que « ça fait bien » ou parce que « c’est attendu » — ils deviennent des coquilles vides de sens. Des notions ou concepts, pourtant pertinents au départ, se transforment alors en vocabulaire creux.

Le CMP Antonin Artaud de Reims a décidé de ne pas se contraindre à cette langue de bois mais, au contraire, de vivifier leur vocabulaire en inventant des mots tout neufs. Soignants et patients, ensemble, ce sont autorisés à créer, composer, fabriquer, jouer avec les mots de tous pour les faire leurs, à l’envie ou au besoin.

Preuve s’il en est, par le processus néologique, que la langue est un outil au service de ceux qui l’usent.

Le récital lexical des Hauts parleurs est ici :

Bonus : Reportage de R22 sur la préparation des slogans pour « La marche des fous » au CMP Antonin Artaud : Nous sommes tous des schizophrènes dangereux (6 min. 20) :

Font Resize