Pierre Benghozi

Pierre Benghozi est psychiatre, pédopsychiatre, psychanalyste, psychanalyste de groupe, de famille et de couple, formateur et superviseur. Il fut ancien médecin-chef du Service de psychiatrie de l’enfance, de l’adolescence et de la famille du Centre Hospitalier à Hyères et ancien chef du Pôle de pédopsychiatrie (Var centre).

Il est aujourd’hui Président de l’Institut de Recherche en Psychanalyse du Couple et de la Famille et conseiller de la Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires (MIVILUDES), pour les problématiques liées à la radicalisation.

Il enseigne l’anthropologie et la thérapie familiale psychanalytique, dans le Diplôme d’éthologie humaine et familles (Université de Toulon) et, est responsable de l’enseignement Approche psychosomatique et sexualité, couple et périnatalité dans le diplôme de Gynécologie psychosomatique (Université Paris XIII, Hôpital Robert Debré, Paris).

Domaines d'intervention

Identités adolescentes.

Idéologisme radical.

Traumatisme et transmission générationnelle.

La honte.

Principales publications

« Idéologisation, idéologisme radical, djihad et désembrigadement », Le Journal des psychologues, 2016/335 : 26-31.

« Révisionnisme psychique et évaluation du traumatisme en situation de crise et de catastrophe humanitaire, Génocide au Rwanda et syndrome de Goma », in M. Feldmann (dir.), Les enfants exposés aux violences collectives, érès, 2016 : 111-127.

« Clinique identitaire de la radicalisation idéologique et Djihad dans les organisations incestueuses et incestuelles », Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe, érès, 2016.

Collectif, L’adolescence : identité chrysalide, Benghozi P. (dir.), Paris : Éditions L’Harmattan, 1999.

Collectif, Adolescence et sexualité : liens et maillage-réseau, Benghozi P. (dir.), Paris, Montréal : Éditions L’Harmattan, 1999.

« Porte-la-Honte et maillage des contenants généalogiques familiaux et communautaires en thérapie familiale », Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe, 1994/22 : 81-94.